Calendar Girl : Février - Audrey Carlan

Auteur : Audrey Carlan
Éditions : Hugo
Genre : Erotisme
Date de publication originale : 2017
Pages : 153

       "..."

Synopsis :
 Mia se rend à Seattle où elle sera la muse d’un célèbre peintre français.

L’amour sur toile, tel est le titre de l’œuvre du bel artiste avec lequel elle va partager ce mois qui sera riche en émotions. Il faut dire qu’Alec est surprenant dans son travail et qu’il a cette manie si sexy d’utiliser des expressions françaises lorsqu’il s’adresse à Mia.



Dans cette série :
Pour découvrir les autres chronique, cliquer sur la couverture. - Seul le tome 1 a été chroniqué.
  
http://exulire.blogspot.fr/2017/05/calendar-girl-janvier-audrey-carlan.html   

Ce que j'en ai pensé :

Autre mois, autre ville, autre client. Mia a quitté Wes le cœur lourd, mais maitresse de son corps et de son avenir, elle est partie rejoindre son Franchie Alec Dubois, artiste peintre et photographe pour des séances photos olé olé !

La première chose que l'on peut dire sur cette suite est que Mia c'est mise à nue dans tous les sens du terme : à la fois son corps photographié sous toutes les coutures, dans toutes les positions, dans toute la générosité dont elle est capable pour incarner la femme moderne qui brise les tabous et exhibe aux yeux du monde la féminité incarnée ; et à la fois son âme, Mia a cassé sa carapace de jeune adolescente, s'est libérée en partie de sa propre vision de son corps, l'a accepté. Mia pleure, rit, sourit, joue, elle est enfin vivante à ses yeux et même renaît aux yeux des nôtres. Elle n'est plus qu'une poupée, elle a gagné en sensibilité et brise la distance entre elle et le lecteur. Une joli évolution du personnage qui j'espère continuera dans les prochains tomes.

Ce tome est également beaucoup plus fantasmagorique que le premier, où il y a moins de clichés, sauf photographiquement parlant, vous l'avez bien compris. J'ai finalement mieux apprécié ce tome où de nombreuses réflexions de Mia m'ont fait rire, aurait-elle grandi ? Sa confiance en elle est plus importante, elle a décidé de s'apprécier pour passer au delà des apparences.

J'ai beaucoup aimé la scène de son arrivée au premier shooting, lorsque deux modèles sont recouverts de peinture bleue. Je n'évoque pas la maladresse de Mia dans ce monde dont elle ne connait rien, mais de la scénographie qui l'entoure. Elle m'est en avant une grande sensualité qui n'était pas représentée dans le tome précédent. Plus de finesse, de romantisme, cela caractérise-t-il la vision que se font les américains de "l'amour" à la française, peut-être mais j'ai trouvé au final le roman plus réaliste.

Citation :

"Enveloppée dans la chaleur de ces bras, je tente de me raisonner. Je réaffirme dans ma tête que je me connais, que je sais ce que je suis er ce que je ne suis pas. aucune somme d'argent, aucun malentendu et pas même Millie ne peuvent changer ça. Je suis beaucoup de choses : la fille de quelqu'un, une sœur, une amie, une actrice en herbe. Je suis la muse de cet homme, certes, mais je ne suis pas une pute. Une salope, peut-être, mais pas une prostituée. "

Le mot de la fin :

Un tome qui gagne en sensualité, avec une vision de "l'amour à la française", encore un cliché à la sauce américaine qui au final n'en pas totalement un car l'auteur nous a épargné tous les autres. Mia sort grandie de cette nouvelle aventure et plus confiante pour affronter le mois suivant.

***

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Outlander : Ecrit avec le sang de mon coeur, partie 2 - Diana Gabaldon

TTT #21 - les 10 romans à lire avant de mourir

Outlander : Ecrit avec le sang de mon coeur, partie 1 - Diana Gabaldon

Illusion, tome 1 : Le commencement - Charlotte Sanchez

Le Top Ten du TTT #15